AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Interview

Aller en bas 
AuteurMessage
jujufan
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 886
Age : 25
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Interview   Dim 27 Mai - 19:15

Au terme d’une saison qui aura été convaincante à titre individuel, Mickaël Landreau fait le point. Renforcé par les épreuves, le gardien parisien se projette sur son objectif principal : les Bleus.


Mickaël Landreau, le PSG a finalement réussi à sauver sa place en L1. Qu’est-ce qui aura permis à Paris de réaliser ce que votre ancien club, le FC Nantes, n’a pas réussi à faire ?
Il faut arrêter de comparer Nantes et Paris. C’est incomparable. Le potentiel n’est pas le même. La trajectoire est différente. Ce que vit Nantes aujourd’hui n’a rien à voir avec ce que vit le PSG. Ceci étant, ce qu’on a réussi à faire, c’est trouver une unité. Ça nous a permis d’agir ensemble, de faire front et de pouvoir s’en sortir.

Vous n’aurez pas ménagé votre peine…
Je pense qu’il est primordial d’avoir un comportement le plus irréprochable possible. Je pars du principe que le travail paye sur le long terme. Et dans les situations difficiles, il faut être encore plus exigeant. Il faut le moins possible prêter le flanc à la critique. Chaque élément peut s’avérer beaucoup plus nocif. Si tout va bien, on peut faire un peu tout ce qu’on veut. Mais quand ce n’est pas le cas, il faut se préparer et emmagasiner le plus de confiance possible.

Vous considérez-vous comme un gros bosseur ?
Oui, plutôt. J’ai toujours aimé travailler. Après, on apprend à se connaître et on sait de mieux en mieux ce dont on a besoin, ce qu’il faut faire ou ne pas faire. Mais je crois qu’il n’y a pas spécialement de limites. On peut les repousser tout le temps. C’est dans la tête que ça se joue.

Disposiez-vous justement du mental adéquat pour aborder une saison comme celle-ci ? Après vos années au FC Nantes, étiez-vous blindé ?
Blindé, non. Personne ne l’est vraiment. On ne peut pas dire de quelqu’un qu’il a tout connu. On est des êtres humains. On n’est pas infaillibles. Moi le premier. Je savais peut-être appréhender certaines choses, c’est vrai. Quand on n’a jamais joué le maintien, surtout dans un grand club où ce n’est évidemment pas l’objectif de départ, il y a une pression importante. C’est une situation difficile. Si la dynamique est négative, la moindre erreur peut coûter très cher et te faire perdre le match. A l’inverse, quand elle est positive, l’équipe peut inverser la tendance.

« Mon évolution est positive »

Le vestiaire a-t-il toujours été soudé ?
L’ambiance a toujours été la même. Il n’y a pas eu spécialement de cycles. Mais ce qui s’y passe doit y rester. Encore plus à Paris, avec toute la pression qu’il y a autour. Il faut encore plus protéger le groupe. Il faut être très vigilant sur ce qu’on peut dire.

Qu’est-ce qui a été le plus difficile pour vous cette saison ?
Ce qui est difficile, c’est quand d’autres intérêts que le foot entrent en ligne de compte. On a eu toute une période où la pression venait de partout. A un moment, le climat était un peu malsain. Ce n’est pas ça le football.

Pensez-vous que Paul Le Guen ait d’une certaine manière oxygéné un PSG alors tourmenté par les problèmes ?
Il a fait en sorte que tout le monde aille dans la même direction. C’est important. Quant à sa connaissance du club, je ne crois pas à ça. Quand tu es parti d’un club depuis plusieurs années déjà, il y a des choses que tu ne maîtrises plus.

Avez-vous eu le sentiment de progresser à vitesse grand V au PSG ?
Même à Nantes, j’ai eu l’impression de grandir chaque saison. Tous les ans, je passe des caps. Tous les ans, j’emmagasine de l’expérience. Cette année, ça se voit encore plus car j’ai changé de club et je me suis imposé dans un autre contexte. Il y a eu une pression de folie et il a fallu répondre présent. Pour moi, c’était super enrichissant. C’est une année qui aura été très importante. Je suis venu à Paris pour jouer le haut du classement et la Coupe d’Europe. Mais cette saison, que ce soit au plan médiatique, au plan de la pression et de la préparation des matchs, je pense m’être encore rapproché de mon but : l’équipe de France. Mon évolution est positive.

« L’équipe de France, c’est le fil conducteur »

Comment appréhendez-vous les rendez-vous internationaux du mois de juin face à l’Ukraine (le 2 juin) et contre la Géorgie (le 6) ?
Pour moi, l’équipe de France, c’est le fil conducteur. Mes choix de carrière se sont faits à travers ça et ils continueront à se faire sur les trois ou quatre prochaines années en fonction de ça. Je serai vigilant, attentif à tout.

Vous considérez-vous aujourd’hui comme l’un des leaders du PSG ?
J’ai suivi une évolution qui est logique. Je n’ai pas changé. Dès le début, j’ai été moi-même. Evidemment, il faut s’adapter à un nouveau contexte, à une nouvelle vie. C’est logique.

Mais vous l’avez fait et bien fait…
Je suis content de ma saison. Mais demain, je me dis que je repars de zéro. Bon, pas tout à fait de zéro, je l’admets. Mais je m’efforce à chaque fois d’être à la hauteur et d’être régulier. C’est une perpétuelle remise en question. En plus, je suis à un poste où je ne peux pas tricher. Je ne peux pas m’appuyer sur les autres. C’est impossible. La pression est permanente : on a toujours une responsabilité particulière sur les épaules. La moindre erreur est payée cash et tout le monde s’en souvient pendant très longtemps. Encore plus à Paris.

Aimez-vous la pression ?
Il faut apprendre à vivre avec son environnement. Je suis venu à Paris pour m’adapter à ce qu’est Paris. C’est la même chose en équipe de France. Et puis la pression me permet d’augmenter ma concentration.

« J’ai besoin de couper, c’est important »

N’êtes-vous pas usé à force ?
Ce sont des choses que l’on doit gérer. Je ne sature pas. On doit toujours repousser ses limites et aller chercher plus loin.

Avez-vous douté à un moment donné ?
Ce serait se tromper que de dire que ceux qui réussissent ne doutent pas. C’est important de douter pour pouvoir avancer. Mais il ne faut pas s’enfermer dans ses doutes. Le doute te fait progresser et te permet d’évoluer.

Qu’attendez-vous de la saison prochaine ?
On aura tout le loisir d’en reparler. Chaque chose en son temps. Il faut d’abord faire le bilan de tout ce qui s’est passé et puis partir en vacances. Il y aura une intersaison, avec des changements. On verra.

Les vacances qui s’annoncent seront donc les bienvenues…
J’ai besoin de couper, c’est important. Mais je suis quelqu’un qui aime le sport. Quand je pars en vacances, je ne m’arrête pas. A notre niveau, on ne peut pas vraiment se permettre de tout laisser de côté. Ce n’est pas un manque mais c’est nécessaire de maintenir un certain état de forme physique. Dans les têtes, oui, il faut couper. Mais pour être régulier et éviter au maximum les blessures, il faut assurer un suivi permanent.

Source : Football365
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
missnantaisedu91
Poster fou de Landreau
Poster fou de Landreau
avatar

Nombre de messages : 547
Age : 28
Localisation : (91) Essonne
Message Perso : micka micka micka...completement F A N :D
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Interview   Lun 28 Mai - 13:18

Woooh mici Julien elle est trop bien !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ornella
Baby's Landreau fan
Baby's Landreau fan
avatar

Nombre de messages : 158
Age : 25
Localisation : 78
Message Perso : PSG en Force!
Date d'inscription : 19/03/2007

MessageSujet: Re: Interview   Lun 28 Mai - 13:46

je craque, elle est trop bien!! merci beaucoup!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jujufan
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 886
Age : 25
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Interview   Lun 28 Mai - 18:05

De rien Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interview   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interview
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Interview de Samuel Eto'o qui revient sur l'OL
» Interview exclusive d'Ali Mathlouthi pour forumrcs.com
» [Behind Basketball] Interview Philippe Amagou
» Interview de Rod
» Mimoun Azouagh : But + Interview

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Landreau online :: MICKAEL :: actualités-
Sauter vers: